Plan d’action 2017 – 2019

Fortes de ses réalisations, la Fondation Sounga souhaite concrétiser ses promesses au profit des femmes congolaises et africaines en mettant en œuvre un cadre d’actions précis. Le voici ci-dessous.

Une vision forte pour l’avenir…

Devenir l’acteur de référence de la société civile au Congo et en Afrique dans le domaine de la promotion d’une émergence économique résolument plus inclusive, fondée sur une exploitation judicieuse, équitable et égalitaire des compétences féminines et masculines.

…impliquant une responsabilité sociétale assumée à travers sa mission…

Aider les femmes à se prendre en charge et à jouer dorénavant un rôle plus prépondérant dans le développement du Congo et dans le rayonnement de pays africains.

…et en suivant les 6 priorités suivantes :

Priorité A :

La construction et la défense du positionnement national et international d’acteurs de référence de la société civile.

Priorité B :

L’identification et le recensement des compétences féminines.

Priorité C :

Le soutien et la promotion des compétences  des jeunes filles et des femmes.

Priorité D :

L’impulsion de la modification ou la prise de textes réglementaires et juridiques.

Priorité E :

L’organisation et la promotion d’un secteur privé formel féminin.

Priorité F :

La contribution à la réduction des  atteintes volontaires à l’intégrité physique et psychologique des  femmes.

Les activités à mener pour atteindre les objectifs fixés sur la période 2017-2019 se présentent ainsi :

  • Activité A.1.1 : Concevoir et assurer la large diffusion d’un ABCD de l’égalité des genres.
  • Activité A.1.2 : Réaliser des « Focus Group » annuels sur la perception des rapports homme-femme au Congo.
  • Activité A.1.3 : Réaliser des contenus média pour renforcer la sensibilisation au changement de comportement.
  • Activité A.1.4 : Créer un cadre permanent d’expression et d’échanges pour écouter et recueillir des opinions d’acteurs d’influence.
  • Activité A.2.1 : Exploiter le site internet de la Fondation Sounga et les réseaux sociaux pour accroître l’écho des activités menées.
  • Activité A.2.2 : Exploiter l’application de la Fondation Sounga entretenir une communauté virtuelle dynamique.
  • Activité A.2.3 : Créer et animer des communautés locales sous la marque « Cercle Sounga ».
  • Activité A.3.1 : Procéder à l’inscription de la Fondation Sounga au sein des organisations internationales.
  • Activité A.3.2 : Tenir un calendrier actualisé des rencontres continentales et internationales.
  • Activité A.3.3 : Exploiter la participation à chaque rencontre pour renforcer le positionnement de la Fondation.
  • Activité B.1.1 : Faciliter l’identification à distance des compétences féminines en mettant à contribution les canaux disponibles via le site internet et l’application de la Fondation Sounga.
  • Activité B.1.2 : Mettre en place un « compendium » des compétences féminines en République du Congo.
  • Activité C.1.1 : Identifier sur toute l’étendue du territoire national et octroyer des bourses d’études aux jeunes filles ayant obtenu les meilleures résultats scolaires.
  • Activité C.3.1 : Concevoir et animer des supports de communication destinés à faire la promotion des talents féminins.
  • Activité D.1.1 : Conduire une étude comparative des dispositions règlementaires et juridiques en faveur de l’égalité des sexes dans les pays de l’Afrique Subsaharienne.
  • Activité D.1.2 : Organiser un colloque sur l’égalité en droit des hommes et des femmes en République du Congo.
  • Activité E.1.1 : Lancer un incubateur d’entreprenariat féminin « d’alphabétisation pour les affaires» en destination des femmes actives non instruites.
  • Activité E.1.2 : Lancer un incubateur d’entreprenariat féminin de « business development» en destination des femmes actives instruites.
  • Activité E.1.3 : Vulgariser les dispositions nationales et celles du droit des affaires OHADA en faveur de la formalisation juridique des projets d’entreprise.
  • Activité E.1.4 : Promouvoir une mutualité des jeunes filles et des femmes congolaises au profit de l’autonomisation.
  • Activité E.1.5 : Rechercher des partenaires techniques et financiers pour soutenir les projets en destination des femmes.
  • Activité F.1.1 : Accueillir et centraliser les plaintes et les témoignages des femmes victimes de discriminations probantes en milieu professionnel.
  • Activités F.1.2 : Accompagner les femmes victimes de discriminations probantes à entamer des recours en exploitation les canaux légaux et légitimes disponibles.
  • Activités F.2.1 : Mettre en place un dispositif à distance via les menus des opérateurs mobiles ou une application dédiée, un « numéro vert » permettant aux femmes victimes et à des tiers-témoins de dénoncer des violences et sévices physiques faites aux femmes.
  • Activités F.2.2 : Accompagner les femmes victimes de violences et de sévices physiques à entamer des recours en exploitation les canaux légaux et légitimes disponibles.